Didier Raoult au PSG, c’est presque fait. Pourquoi c’est une (très) bonne nouvelle

L’OM qui pleure, le PSG qui rit

Malgré la seconde place et la qualification en league des champions, les supporters de l’OM sont désespérés : non seulement André Villas-Boas, l’entraîneur portugais, pourrait partir, mais, en plus, la mauvaise situation financière de l’OM empêche d’embaucher la vedette locale, le Professeur Didier Raoult.

Dans un marché très difficile en raison de la crise du Covid, la valeur de Didier Raoult est estimée entre 170 et 200 millions d’euros. Le marché des « grands scientifiques qui publient partout » est un marché très étroit. Seuls le PSG et, peut-être, Manchester City peuvent se positionner.

Le PSG seul en course

Le PSG est le seul à avoir pris langue (c’est une expression) avec l’entourage du patron de l’IHU de Marseille. Il a formulé une offre estimée à 180 millions d’euros, plus divers bonus en cas de victoire en coupe d’Europe. Didier Raoult a pratiquement signé, d’autant qu’il a eu l’assurance de jouer dans un 4-2-4, sur la gauche de l’attaque parisienne, son poste préféré, et de pouvoir continuer à prendre de la chloroquine.

« Je suis un grand scientifique, mais aussi un épistémologue et un excellent attaquant au football », a rappelé Didier Raoult dans une de ses trois interviews quotidiennes à la télévision. « J’adore repiquer de la gauche vers le centre et enrouler du droit. Je suis un grand footballeur, et aussi un entraîneur expérimenté. Je ne comprends pas pourquoi il y a tellement de mauvais footballeurs », a-t-il ajouté.

Le transfert de Didier Raoult de Marseille à Paris, s’il se confirme, est un coup de tonnerre dans le ciel chargé du football européen.

D’une pierre trois coups, Neymar et Mbappé fidélisés

L’arrivée de Raoult répond aux désirs de Mbappé et Neymar de s’assurer de la compétitivité du PSG. Leurs envies d’ailleurs s’évanouiraient si Raoult les rejoignaient. On ne résiste pas au plaisir de jouer avec un grand scientifique qui a écrit ou co-écrit plus de 3’000 articles dans des revues scientifiques. Finis les blessures à répétition de la cheville pour Neymar avec un traitement adapté à la chloroquine. Quant à Mbappé, qui est très jeune et a encore beaucoup à apprendre, quoi de mieux qu’un Professeur de médecine pour discuter en s’instruisant dans les vestiaires?

Un bol d’air pour le football français sacrifié par le gouvernement

Le championnat de France est touché, presque tué, par la décision du gouvernement français (ridicule et incompréhensible par sa précocité) d’arrêter le championnat le 28 avril (plus de 3 semaines plus tard, aucun des 4 autres grands championnats européens n’a encore arrêté, l’Allemagne a même recommencé).

Le transfert de Raoult au PSG représente une chance de survie pour nos clubs. La perte d’une grande partie des droits télé cette année va en effet totalement les clochardiser par rapport à leurs concurrents allemands, italiens, espagnols et anglais.

Avec l’excitation de voir une ligne d’attaque galactique, Di Maria- Mbappé – Neymar – Raoult, les droits de télévision, notamment internationaux, pourraient repartir à la hausse et, peut-être, sauver le football français, un secteur économique important, sacrifié par notre gouvernement.

Au fait pourquoi notre gouvernement a-t-il décidé d’arrêter prématurément alors que rien ne pressait?

L’Équipe du 15 mai écrit qu’une personne de « l’entourage du Président Macron » leur a déclaré : « On ne nie pas le fait qu’il y a une dimension symbolique forte dans cette décision. Nous voulions sensibiliser les Français à la gravité de la situation. (…) Dans ce cadre là, nous voulions éviter que les gens puissent avoir l’impression, au travers la tenue des matchs de foot (nb : à huis clos), qu’il n’y aurait pas trop de risques. » Autrement dit, si c’est vrai, la décision d’arrêter n’a pas été prise en examinant les risques/bénéfices de cette décision elle-même, mais à des fins de pure « communication », de manipulation de l’opinion, en partant du principe que les Français étaient des imbéciles, qu’ils se jetteraient tous les uns sur les autres en masse en s’embrassant sur la bouche si le football recommençait à huis clos, tant ils seraient persuadés de l’absence de risques. On a sacrifié un secteur économique « pour le symbole ». Mieux aurait valu se payer une campagne de communication en prime time à 20 h : « Le Covid tue, vous allez tous mourir », avec des photos de cercueils, cela aurait été plus efficace, et surtout beaucoup moins cher pour le contribuable que de sacrifier un secteur économique. Mieux vaut en rire.

En réalité, cette explication donnée à l’Équipe ressemble beaucoup, elle aussi, à de la communication ; elle paraît invraisemblable tant elle est bête. On peut imaginer autre chose. La France est le pays qui aime le moins le football en Europe, de loin. Toute décision de reprise aurait été accueillie par des insultes massives sur les réseaux « Salauds de footballeurs trop payés, y’en a que pour eux, gouvernement des riches, nous on nous interdit de nous déplacer de plus de 100 kilomètres etc ». Déjà, avant cette décision, les tweets demandant la reprise étaient massivement ensevelis sous ce genre d’imprécations. Le gouvernement a préféré céder par avance à la bêtise plutôt que de l’affronter. On appelle cela de la démagogie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s