Les footballeurs votent Melania Trump

C’est un secret de polichinelle : la superbe femme du Président élu des Etats-Unis, Melania, top modèle d’un mètre quatre vingt d’origine slovène, aurait préféré épouser un footballeur.

Melanie1

Seulement voilà, lorsqu’elle était jeune, il y avait peu de footballeurs à New York. Le séduisant Djorkaeff s’est installé juste après, l’irrésistible Thierry Henry a fait un passage, mais un peu plus tard lui aussi. Yannick Noah était là, mais il était chanteur. De plus, il y avait une concurrence forte de mannequins internationaux à Manhattan : beaucoup de mannequins, très peu de footballeurs.

Il faut rappeler qu’un top modèle international n’a pas le droit d’épouser quelqu’un de normal. Pops stars, hard rockers drogués, footballeurs, milliardaires, les choix sont limités, et les messieurs sont souvent déjà en main. Il faut donc accepter des concessions.

Dépitée, la belle Melania a dû se rabattre sur un milliardaire un peu vulgaire, aux cheveux décolorés et à la décoration intérieure douteuse.

Melania dans l'Air Force 1
Melania dans l’Air Force 1

La jolie slovène a donc oublié ses rêves de gloire, de football, de coupe du monde, de vestiaires aux odeurs masculines. Elle a renoncé à un destin à la Victoria Beckham et a accepté les avances d’un milliardaire cabotin et pas très malin.

Patatra ! La voilà première dame, sans l’avoir voulu.

Quel destin pour Melania ?

Elle se retrouve à la maison blanche un peu par hasard, loin de ses rêves. On peut donc très sérieusement affirmer que le problème principal de Donald Trump dans les quatre prochaines années sera sa femme.

S’il est difficile de prévoir le futur à un horizon de plus d’un an, on peut quand même émettre trois hypothèses sérieuses.

Melanie3

1 Un destin à la Cécilia Sarkozy : et si Melania quittait Donald avant même son installation officielle à Washington en janvier ? Si elle rencontrait un beau footballeur, Giroud, Cabaye, Matuidi (Pogba est un peu jeune) ? Ce serait fantastique pour l’équipe de France.

2 Un destin à la Valérie Trierweiler : et si la rupture avait lieu dans deux ans au milieu d’une crise militaire? Et si Donald Trump déclenchait l’apocalypse nucléaire pour éviter la sortie de « Thank you for this moment ? »

3 Un destin à la Lady Di : c’est notre scénario central. La belle dans son château de Washington, mariée au vieux gros vulgaire à perruque blonde, qui la délaissera pour la présidente française, Marine Le Pen, va vite s’ennuyer, déprimer et tomber amoureuse d’un laconique et viril officier du secret service. Dans ce cas, il faut espérer que l’histoire ne se termine pas aussi tragiquement que celle de Lady Di.

Melanie4

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s